Chirurgie intime

À propos de la nymphoplastie

La réduction des petites lèvres ou nymphoplastie de réduction est une intervention chirurgicale qui permet de réduire la taille des petites lèvres. On définit les petites lèvres hypertrophiques lorsque leur taille est excessive par rapport à celle des grandes lèvres. Esthétiquement, des petites lèvres hypertrophiques peuvent rendre la patiente mal à l’aise dans des vêtements serrant comme un legging, dans un maillot de bain ou lorsqu’elle est nue.

Contacter le Dr Ballieux

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Techniques et Incisions

Cette intervention consiste à diminuer la taille des petites lèvres de manière à obtenir un résultat uniforme, qui ne déborde plus au-delà des grandes lèvres. Les fils de sutures sont tous résorbables et ne nécessitent donc pas d’être retirés. La patiente peut regagner son domicile le jour de l’intervention.

Les douleurs postopératoires sont faibles. La cicatrice est invisible, car la muqueuse des petites lèvres a l’avantage de cicatriser très facilement.

Questions fréquentes

La nymphoplastie de réduction est réalisée en ambulatoire sous anesthésie générale.
Généralement la récupération après toute intervention chirurgicale suit cette chronologie :

Les 3 premiers jours
La plupart des patients peuvent présenter un gonflement mineur. Le Dr Ballieux vous prescrira des analgésiques oraux pour maîtriser l’inconfort.

Visite postopératoire
Un rendez-vous postopératoire sera programmé environ 3 à 6 jours après la chirurgie.

Retour au travail
La plupart des patients sont prêts à reprendre leurs activités quotidiennes dans un délai de 1 semaine. Nous vous recommandons de ne pas conduire pendant 24-48h.

Activité physique
Il est recommandé de ne pas effectuer d’effort physique pendant un à deux mois.

Les risques sont inhérents à tout acte chirurgical aussi minime soit-il. Cet acte reste soumis aux aléas liés aux tissus vivants dont les réactions ne sont jamais entièrement prévisibles. Tout acte chirurgical peut entrainer un risque d’ecchymoses, de gonflement, de saignement et d’infection.

Il convient de distinguer les complications liées à l’anesthésie et de celles liées au geste chirurgical. Ces complications rares seront discutées en consultation et dépendent du type de correction chirurgicale : altération transitoire de la sensibilité cutanée, infection, hématome, imperfection des résultats.

Certains produits en vente libre et sur ordonnance peuvent provoquer des complications avant et après la chirurgie. Ils peuvent augmenter votre tendance à saigner pendant et après la chirurgie. Ne prenez aucun médicament contenant de l’aspirine ou en rapport avec celle-ci deux semaines avant la chirurgie. Ceci inclut les anti-inflammatoires et les anticoagulants.

Veuillez consulter Dr Ballieux pour savoir si vous devez arrêter de prendre vos médicaments. Deux semaines avant la chirurgie, il est conseillé d’arrêter tous les médicaments à base de plantes, de vitamine E et les poudres protéinées. Les plantes les plus utilisées sont l’échinacée, l’éphédra, l’ail, le ginseng, le ginkgo, le kava, le millepertuis et la valériane. Ils peuvent nuire aux médicaments anesthésiques, prolonger les saignements et nuire à la cicatrisation après la chirurgie.

Les données scientifiques sont, à l’heure actuelle, unanimes quant aux effets néfastes de la consommation tabagique dans les semaines entourant une intervention chirurgicale. Ces effets sont multiples et peuvent provoquer des complications cicatricielles majeures, des échecs de la chirurgie et favoriser l’infection des matériels implantables (ex. : implants mammaires). Le Dr Ballieux conseille donc l’arrêt du tabac 6 à 8 semaines avant votre intervention.

Les tarifs mentionnés comprennent la totalité des coûts de l’intervention : honoraires du chirurgien, aide opératoire, frais d’hospitalisation et de bloc opératoire, éventuels implants et suivi. Ces tarifs ne sont pas contractuels, ils ne peuvent être précisément définis, du fait de la complexité et de la spécificité de chaque patient. Les coûts relatifs à une nymphoplastie de réduction commencent à partir de 3.500 euros.

Galerie photos

À la suite d’une loi votée le 25 mars 1964, l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé interdit toutes photos avant-après sur les sites web en Belgique.

Un album photo digital illustrant les résultats avant-après sera mis à disposition des patients en consultation.

Vous pouvez aussi suivre le Dr Ballieux sur Instagram! @dr.fannyballieux

Contacter le Dr Ballieux

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Very humane person, always smiling and caring for the patient. A very good doctor.

Ange Line Chambon